juin 16, 2024
Un parquet flottant

Guide ultime pour la pose d’un parquet flottant dans votre chambre

La pose d’un parquet flottant est une solution simple et rapide pour donner un coup de neuf à votre chambre. Ce type de revêtement de sol est apprécié pour sa facilité d’installation et son entretien, ainsi que pour l’esthétique qu’il peut apporter à votre pièce. Dans cet article, nous allons vous présenter les conseils nécessaires et les étapes à suivre pour réussir l’installation d’un parquet flottant dans votre chambre.

Choisir le bon type de parquet flottant

Le premier élément à considérer lors de la pose d’un parquet flottant est le choix du matériau. Il existe plusieurs types de parquets flottants : stratifiés, contrecollés ou en PVC. Selon vos goûts et votre budget, vous pouvez opter pour l’un de ces modèles qui offrent chacun des avantages spécifiques.

Le parquet stratifié

Le stratifié est composé de plusieurs couches dont une couche supérieure décorative imitant le bois et une couche inférieure en HDF (High Density Fiberboard) résistant à l’eau. C’est une solution économique et facile d’entretien, mais son rendu est moins réaliste qu’un parquet contrecollé ou massif.

Le parquet contrecollé

Le parquet contrecollé est constitué de trois couches : une fine couche de bois noble sur la surface, une âme centrale en contreplaqué et une couche inférieure renforçant la stabilité de l’ensemble. Il offre un rendu plus authentique que le stratifié, tout en étant moins cher qu’un parquet massif.

Le parquet flottant en PVC

Les lames de sol en PVC sont des revêtements de sol souples et résistants à l’eau, offrant une bonne isolation phonique et thermique. Elles s’installent facilement sur différents types de supports et constituent une solution pratique pour les pièces humides ou à fort passage.

Préparer le sol avant la pose

Il est essentiel de préparer correctement le support sur lequel sera installé votre parquet flottant. Voici quelques conseils pour vous assurer une installation sans problème :

  • Vérifiez que le sol est propre, sec et plan. Un sol irrégulier peut causer des problèmes d’adhérence et abîmer le parquet au fil du temps.
  • Veillez à ce que le taux d’humidité de la pièce soit bien contrôlé. Un excès d’humidité peut provoquer le gonflement et le décollement des lames.
  • Appliquez un film d’étanchéité si nécessaire, notamment si votre sol est en contact direct avec le béton.
  • Mettez en place une sous-couche isolante pour assurer une bonne performance acoustique et thermique de votre parquet flottant.

Outils et matériaux nécessaires

Pour installer votre parquet flottant, vous aurez besoin du matériel suivant :

  • Les lames de parquet avec leur système de clipsage
  • Une sous-couche isolante (si nécessaire)
  • Un film d’étanchéité (si nécessaire)
  • Des cales de dilatation
  • Un mètre ruban et un crayon
  • Une scie circulaire, sauteuse ou égoïne pour découper les lames
  • Un maillet en caoutchouc et une cale à frapper pour emboîter les lames
  • Une règle ou un niveau pour vérifier la planéité du sol

Etapes pour poser un parquet flottant dans votre chambre

Maintenant que vous avez tout le matériel nécessaire, voici les étapes à suivre pour poser votre parquet flottant :

1. Préparation du sol

Commencez par nettoyer soigneusement le sol et supprimez tous les débris susceptibles de gêner la pose. Si nécessaire, appliquez un film d’étanchéité sur toute la surface à protéger. Posez ensuite la sous-couche isolante, en veillant à bien la faire chevaucher aux joints et à la fixer au sol à l’aide d’un ruban adhésif.

2. Pose des premières rangées de lames

Débutez la pose des lames en partant d’un angle de la pièce. Positionnez les cales de dilatation entre le mur et la première rangée de lames pour laisser un espace qui permettra au parquet de « travailler » avec les variations de température et d’humidité. Emboîtez les lames les unes dans les autres, en utilisant le maillet en caoutchouc et la cale à frapper pour bien les solidariser.

3. Découpe et ajustement des lames

Lorsque vous atteignez le bout de la pièce, mesurez l’espace restant et découpez une lame en fonction, en prenant en compte l’espace nécessaire pour la dilatation. Continuez ensuite la pose dans le sens opposé, en veillant à décaler les joints des lames d’au moins 30 cm pour assurer une bonne stabilité du parquet. Procédez ainsi jusqu’à ce que toute la surface soit couverte.

4. Finitions et seuils de porte

Une fois toutes les lames posées, retirez les cales de dilatation et installez les plinthes pour masquer l’espace laissé libre pour la dilatation. Si votre chambre communique avec d’autres pièces, pensez également à installer des barres de seuil pour assurer une transition harmonieuse entre vos différents sols.

Conseils pour réussir la pose de votre parquet flottant

Pour garantir la réussite de votre projet de pose de parquet flottant, voici quelques conseils supplémentaires :

  • Prévoyez une marge de dilatation d’environ 8 à 10 mm entre le parquet et les murs ou tout autre obstacle fixe.
  • Laissez les lames s’acclimater pendant au moins 48 heures dans la pièce où elles seront posées, en respectant leurs conditions de stockage préconisées par le fabricant.
  • Veillez toujours à travailler dans des conditions d’hygiène optimales, car la poussière peut provoquer des rayures sur votre parquet lors de la pose.
  • Posez le parquet dans le sens de la lumière ou dans le sens de la longueur de la pièce pour offrir un rendu visuel harmonieux.

En suivant ces conseils et étapes, vous êtes maintenant prêt à réussir la pose d’un parquet flottant dans votre chambre ! Toutefois, si vous ne vous sentez pas sûr de vous ou que vous avez besoin d’aide professionnelle, n’hésitez pas à faire appel à un expert en pose de parquets pour garantir un résultat impeccable.